Hommage à Hervé Gacon

Hommage à Hervé

De Frédéric Fauré, Chef d’orchestre de l’Harmonie Sainte-­‐Marguerite
Et Directeur du Conservatoire de Gradignan
Au nom de tous les musiciens de l’Harmonie

Cher Hervé,

C’est au nom de tous les musiciens de l’orchestre d’Harmonie Sainte
Marguerite que nous t’adressons ces quelques mots.
Rentré dans nos rangs au saxophone il y quelques années, tu as très vite
répondu favorablement et sans hésitation, lorsque nous t’avons sollicité
pour renforcer le pupitre de clarinettes. Grâce à la pratique de deux instruments, saxophone et clarinette, tu t’es vite spécialisé dans la clarinette
et ainsi tu as pu assurer les parties manquantes jusque là.
Entouré de Jean-­‐Pierre et d’André, mais aussi d’élèves cornistes et clarinettistes, une Amitié s’est vite créée, avec une complicité… au point que
j’aimais à vous appeler « les compères».
Très investi dans l’orchestre, tu étais toujours partant et présent pour aider à la logistique des concerts ou à tous besoins de notre formation.

De plus, suite à ta proposition, tu me fournissais un enregistrement de tous les concerts et répétitions générales. Très réactif et rigoureux, je recevais le jour même, ou au plus tard le lendemain, les enregistrements, que tu avais pris soin de mettre en forme et d’écouter dans les moindres détails.
Puis, tu me donnais tes avis, parfois des conseils ou des suggestions, et je prenais ainsi de l’intérieur le poult de l’Harmonie.
Tout cela va me manquer, et tu manques déjà à tout l’orchestre.
Ton départ précipité ne nous a pas laissé le temps de te saluer, ni de te remercier.
Vendredi dernier, nous avons observé une minute de silence lors de notre répétition et, en suivant, nous t’avons dédié une de nos pièces « San Diego ».
Ta chaise et ton pupitre sont pourtant restés vides.
Ce vide restera mais nous garderons ton souvenir, et saurons nous rappeler tous les souvenirs partagés avec toi.
Au-­‐delà des mots, tu pourras ressentir là où tu es, les notes de musique que nous jouerons du mieux possible, en se disant « c’est enregistré par Hervé » !

Parce que tu as été un compagnon gentil, talentueux et très serviable, je propose que tu sois applaudi, afin de rendre hommage à l’artiste musicien et à l’Homme investi que tu étais dans notre orchestre.